“A França nos abandonou”, dizem os guianenses

Do Le Monde

Guyane : « Nous sommes en France mais pas vraiment considérés comme Français »

Des Guyanais racontent leur sentiment d’abandon par les autorités, ainsi que les difficultés
qui plombent ce territoire d’outre-mer, miné par l’insécurité et le chômage.

« La France nous a abandonnés. » Le sentiment de Pierre, policier guyanais de 38 ans, résume celui de nombreux Guyanais. Depuis huit jours, ce vaste territoire d’outre-mer, situé à 7 000 kilomètres de Paris, est paralysé par une série de mouvements sociaux qui ont abouti à une grève générale illimitée, lundi. Comment en est-on arrivé là ?

La Guyane, où vivent quelque 244 000 personnes, est minée par le chômage et l’insécurité, en dépit d’atouts comme la forêt et le centre spatial de Kourou. Pierre raconte la « situation ubuesque » d’une insécurité galopante qui « perdure en toute impunité », et la demande, restée vaine, de construire un deuxième commissariat de police (le reste, sont des postes de gendarmerie) et une deuxième prison, alors que celle de Rémire-Montjoly est « surchargée », remplie notamment par de nombreux détenus étrangers venus y purger leur peine
(Leia ma matéria completa clicando aqui)

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *